Tournois

Connexion


Ohey 2016 - Les doubles du samedi

Lors de ce week-end de 6-7 février avait lieu le tournoi de Ohey. Samedi, belle délégation plus masculine que féminine pour les doubles et mixtes (les simples suivront par le résumé de Tanguy et Delphine).

delphinetomohey2016En effet, ce sont quatorze namurois (9 hommes contre 5 femmes), qui sont partis représenter nos couleurs afin de tenter de décrocher des titres en :
Doubles messieurs :
D : Pour cette première discipline, notre seule représentant et non des moindres, nous commençons en force avec notre président, Guy Votquenne. Apparié avec un joueur local, Guy, alias Tonton Guy, s’inclinera après un match acharné (perdu 19 et 15).
C2 : Cette fois, nous n’avons pas un mais bien trois joueurs présents ! Robin de Wergifosse apparié avec un joueur du club de Grace et l’inséparable duo Marc Marchal et Michaël Jacques.
Bonne performance mais hélas insuffisante… Robin s’incline en quart de final en perdant pied dans le troisième set à cause de services trop haut (on ne le dira jamais assez… Soignez vos services !). Marc et Michaël, on regrette votre trop brève apparition car ils ont perdu au premier tour et s’en sont repartis.
B2 : Au plus haut classement possible ce samedi (le double dame et mixte B2 n’étant pas ouvert, fautes de participantes), nous avons Tanguy Dussein et Ludovic Simon (neveu de Béa…) et la fratrie Suphermanesque, Nicolas et Julien Herman. Défaites consécutives pour nos joueurs qui s’inclinent successivement contre les finalistes du tournoi.
Doubles dames :
D : Fidèle à son père, Leelou Votquenne sera l’unique représentante de la catégorie, appariée avec une joueuse de Badsax. Elles s’inclineront en demi-finale après un match acharné en trois sets. A noter qu’elles sont les seules à avoir pris un set aux gagnantes du tournoi !
C2 : Dans la catégorie ‘je joue tous mes matchs en trois sets serrés et je les gagne’, nous avons Hélène Fontaine, associée à Zoé Richir. Elles sortent victorieuses de la discipline avec des matchs aussi disputés qu’intenses (moyenne de points joués sur trois match = 117 points !!!). Un grand bravo à elles.
C1 : Discipline scindée en deux poules. Nous retrouvons d’un côté Delphine Demelenne (Alias DD) et Hélène Ulens et de l’autre Marie Albert avec une joueuse de Jemelle. Dans les deux poules, même constat : deux match perdus mais dans la douleur, et pour elles, et pour les adversaires car nos namuroises n’ont rien lâché. Bien joué les filles !
Doubles mixtes :
C2 : Changement de décor avec la discipline qui contient le plus de paires et de participants du BC Namur. Nous recensons quatre paires partagées entre Julien Herman et Hélène Ulens, Leelou Votquenne à nouveau associée à un joueur du Badsax, Marie Albert avec, elle, un joueur de Marche et nos amoureux, et du bad et de tous les jours, Kevin Lemaire et Hélène Fontaine.
Leelou et son partenaire perdent de très peu (22-20 dans le deuxième et troisième set) au premier tour. Marie Albert a la surprise du premier tour d’affronter Julien et Hélène U. au premier tour mais son tournoi s’arrêtera là. Julien et Hélène U. passent alors les tours progressivement mais, suite à un mauvais mouvement de Julien et une suspicion de blessure en quart de final, perdent en trois sets aux portes de la finale. Kevin et Hélène F., quant à eux, ont la malchance de tomber au premier tour contre les vainqueurs du tournoi.
C1 : Unique paire présente, Delphine Demelenne et Thomas Castiau. Pour faire bref (un peu de bref dans ce RESUME ne peut pas faire de mal, il n’y aura que trois choses à retenir.
Tout d’abord, les huit heures d’attente entre le premier et le deuxième match.
Ensuite, la bande de filet (venant d’une paire dans laquelle Thomas joue, ça vous étonne encore ?) la plus crapuleuse du moment. Un plongeon de Thomas (ça aussi ça vous étonne encore ?) avec une amortie trop haute, un smach contré par Delphine et un volant qui se pose 2 secondes sur le filet (ceci n’est pas une métaphore… il y a eu deux secondes où tout le terrain a retenu son souffle pour finalement regarder le volant glisser chez les adversaires).
Et enfin, une victoire en trois sets contre une tête bien connue des plus anciens du BC Namur car il faisait partie du club également il y a quelques années, Louis Buchet. Une finale disputée des deux côtés mais où la bonne humeur et le fair-play étaient les maîtres mots de ce match.
Deux victoires ramenées pour le BC Namur ce samedi, souhaitons que les simples de ce dimanche se passent de la même façon !

Thomas